Technique de pressage massif

En tant que technologie d’assemblage, l’insertion en force est une alternative avantageuse à la simple technique de brasage

Dans la technologie avec insertion en force, une liaison est établie entre la douille de contact d'une carte de circuits et la broche de contact, par exemple celle d'un connecteur enfichable. On obtient ainsi une liaison électrique performante, étanche au gaz.

La caractéristique qui détermine la qualité de cette liaison est la résistance électrique de contact. Plus elle est élevée et moins la liaison est bonne, car une résistance provoque une chute de tension et donc un dégagement de chaleur, ce qui est notamment problématique dans la transmission de courants forts.

Liaison minimale d’une broche comparée à une zone PRESS-FIT

Pour conserver une résistance de contact faible, il faut, en dehors d’un choix judicieux pour les matériaux, que le courant possède une surface de sortie au moins comparable à la surface d'entrée dans la zone de liaison (surface de sortie ≥ surface d'entrée). Si cette condition est satisfaite, aucun goulot d'étranglement ne se forme.

Pour satisfaire cette condition dans le cas d'une liaison typique avec insertion en force et donc pour réaliser une liaison électrique fonctionnelle, il faut que l'angle de contact d'une arête de la broche de contact soit d'au moins 3°. Comme le montre clairement la figure, une liaison par insertion en force présente dans la réalité une importante marge de manœuvre. C'est la raison pour laquelle les liaisons par insertion en force fonctionnent si bien.

L’insertion en force est par conséquent tout à fait appropriée, en particulier dans les applications à haute intensité de courant et les environnements défavorables. Les raisons en sont les suivantes :

  • remarquables propriétés électriques
  • faible influence de la douille de carte à circuits imprimés sur la zone de pressage
  • remarquables propriétés mécaniques des zones de pressage massif